Débat sur les abeilles et les orchidées par Les Treize Arches à Brive

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet après midi à Brive, au Bar du Théâtre, nous avons assisté à un débat sur les abeilles et les orchidées présenté par Yves Laplanche, Georges Dumont, apiculteur et Anne Resses, professeur en Biologie. Ils nous expliquent le principe des phéromones qui permettent aux abeilles de communiquer entre elles. C’est grâce aux phéromones que la reine dirige sa ruche.
La phéromone royale, Queen Mandibular Pheromon, active la stérilité des ouvrières. Il y a les phéromones sexuels qui régissent les accouplements, même les larves produisent des phéromones pour déclencher chez les abeilles un comportement de nourrices qui vont produire de la gelée royale pour les nourrir. 69 glandes produisant des phéromones ont été découvertes chez les abeilles.
Dans l’organisation de la vie dans la ruche, tout est question de phéromones.
Les abeilles, sorties de la ruche, se dirigent grâce aux rayons ultraviolets et retrouvent le chemin de la ruche, elles peuvent aller butiner jusqu’à 3k de leur ruche.
Des butineuses partent repérer un champ de fleurs et communiquent aux autres le lieu par une danse.
Elles communiquent aussi par odeurs, c’est le rôle des abeilles ventileuses.
Certains apiculteurs utilisent des phéromones artificiels ayant l’odeur de la reine pour maintenir les abeilles dans la ruche sans la reine, c’est une phéromone de cohésion.
Les abeilles choisissent leur lieu de collecte du nectar selon le rendement et la qualité, elles iront là où il y a le plus d’acides aminés, il sera très dur de les leurrer et les dévier.
Les végétaux eux-même émettent des phéromones comme les orchidées.
Pour attirer les pollinisateurs, les orchidées utilisent 3 procédés :
– grâce au label qui est la partie de l’orchidée qui produit du nectar en grande quantité
– grâce aux phéromones pour attirer les insectes
– en prenant l’apparence de l’insecte, il y a ainsi des orchidées abeille, des orchidées bourdon, …

Le label fabrique alors le même phéromone que l’insecte pollinisateur. L’orchidée fleurit avant l’éclosion des femelles de manière à ce que les mâles viennent s’accoupler avec l’orchidée grâce à la reproduction du phéromone sexuel femelle.

Interview d’un apiculteur :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s